Rencontre avec Alain Laumont

 

Alain LaumontPhilibert Tondu, jeune sous-officier des troupes de marine, se trouve confronté à une étrange succession de meurtres, mêlant opium et perversion. Dans l’atmosphère confinée du « Vinh-Long », transport de la marine amenant des renforts militaires au Tonkin, il se heurte à l’hostilité de certains matelots et de certains soldats qui l’empêche d’aboutir rapidement à la solution de toutes les énigmes qui se posent à lui.

Heureusement, aidé par ses amis, anciens des campagnes du Soudan, officiers et tirailleurs sénégalais, il pourra venir à bout des difficultés qui l’assaillent.

 

 

Votre livre est extrêmement bien documenté, immersif et très détaillé. Sans nous dévoiler vos secrets de fabrication, pouvez-vous nous dire comment vous travaillez sur un tel récit ?

Quand une période de l’Histoire m’intéresse, je glane tout ce que je peux trouver dessus : les grands événements comme les détails de la vie courante les plus insignifiants. Par exemple, il m’a fallu deux jours de recherche pour savoir quand on avait installé dans le transport le Vinh-Long l’éclairage électrique. Le prix des denrées, de l’opium, les connaissances médicales de l’époque : je fais flèche de tout bois.

Retrouvez l’intégralité de cet entretien sur https://www.editionscollectionsdememoire.fr/rencontre-alain-laumont-auteur-de-malediction-vinh-long

 

Par | 2018-01-06T01:41:56+00:00 5 septembre 2016|Entretien|0 commentaire

Laisser un commentaire